Le Percolateur

  • Search:
    • dé Coup de dé :
  • Connexion / Admin





 
 

Heuristique et Sémiologique

 

Percolexique n° 3

Filed under: Verbe,Webzette n°22 — Author : — 16 Jul 2008 —

La langue obéit à des lois qui semblent être celles de la percolation, soumise qu’elle est à l’étymologie, à l’ Histoire, aux contraintes contextuelles, à l’usage, aux perversions, à des facilités, aux reconnaissances de la Chaire comme de la Tribune. Parcours sinueux s’il en est mais toujours inscrit dans la perspective de l’échange, la langue est elle-même son propre outil de transformation qu’elle soit écrite ou parlée, auto-créatrice, inventive naturellement. Plutôt sensation que bruit, murmure léger, l’écriture (comme la lecture) engendre un mécanisme de production de sens, visant à animer un “terrain de jeu” . Ici, la pensée se développe, s’étend, se plie, se déploie, et procède par fragments épars, par blocs, associations d’idées, et dessine un réseau complexe de pistes, suggèrant autant l’inachèvement, que la possibilité d’achèvement.
Il n’est pas question ici de traiter de “création lexicale” mais tout simplement de jouer avec les lettres, les mots et leur musique, comme des signes en quête de sens sur cette petite aire de jeu de la PERCOLATION et du PERCOLATEUR. Plus ludique que savant ! Nous considérons que ces deux mots sont tels que proposés , métaphoriquement, dans les pages de ce site dédié à la Transmission. Cet “a priori” constitue déjà en soi, un saut considérable du comptoir ou du coin de table au lutrin, au scriban, à la bibliothèque où voisinent d”énormes dictionnaires, des recueils de poésies, des manuels de philo, de math et de grammaire,.. sous le regard sourcilleux mais cependant encourageant de Paul Valéry, Michel Serres et autres Montaigne ! ! (on voudra bien me pardonner si je ne suis pas à la hauteur de mes références).
Nous avons dans ces pages, beaucoup utilisé la métaphore, d’autant que le modéle appartient initialement au domaine de la physique, simple, banale de l’eau qui coule, dans un couloir, un tuyau, un colateur. Le percolateur ajouta la fonction perturbatrice du filtre et sa dimension aléatoire. La percolation désigna cet écoulement contrarié, dans son milieu obstaculaire et enrichissant, le terme fut adopté non seulement pour désigner les phénomènes de la mécanique des fluides et du fransfert des arômes ! mais aussi par les sciences humaines pour les questions que posent les notions de circulation, de transmission, de rétention, d’altération, de propagation, de sélection, de ségrégation, de transport, d’échange,…La percolation en arrive à s’ interroger sur elle même, sur son entropie, car son domaine privilégié c’est le signe et le sens, et leur diffusion ! !
Nous avons sur ce site comparé les fonctions du percolateur et celles de l’alambic, ces deux machines partagent la même paillasse au laboratoire sémiologique.On appelle distlllat le produit de la distillation, ce qui me conduit, grâce à cette proximité et à une certaine logique de désigner par “percolat (que l’on peut qualifier de textuel mais cela va de soi !) le produit de la percolation,. Je désigne par le mot “percologue“, sur le modèle de catalogue le “nuage de mots”, véritable célébration logorrhé!que et pratique du percolateur et de son percolat. Toute lecture est une “percolecture et tout lecteur un “percolecteur”. Il est aussi une caractéristique importante de la percolation, l’hétérogénéité et la fragmentation des éléments qui lui sont soumis ; c’est ainsi que je me réfère au bris-collage, et de prétendre que la percolation est un percollage…et surtout qu’elle est percoludique !!!!!

On peut aussi jeter un coup d’oeil sur : Percolexique n° 2 et Percolexique n°1

Ainsi que sur “à la fortune du mot”

Mots clés :
© Droits de reproduction réservés - Le Percolateur de Gilbert FRANCOIS -
Lyon - http://www.lepercolateur.info/ - Date d´édition: 2017-11-25 10:25:48 -

© Droits de reproduction réservés - Le Percolateur de Gilbert FRANCOIS - Lyon (http://lepercolateur.info/) - 2008-9 v4_3
Autre publication (percolation hebdomadaire) : Le Webdo Perco.
- 0.30 secondes - W3C